manger-connaissance-cause
Esther Molnar

Esther Molnar

Naturopathe à Plombières-les-Bains

L’art de manger en connaissance de cause

De nos jours nous ne prenons plus le temps d’apprécier les repas, les goûts et parfums délicieux, les sensations et les moments de partage autour d’un plat. Manger n’est pas seulement l’acte de remplir son ventre. Manger peut nourrir votre esprit aussi bien que votre corps.
Voici quelques astuces pour réapprendre à manger en connaissance de cause :

Manger de trop, trop rapidement ou ralentir et savoir arrêter quand votre corps vous dit stop ?

Apprendre à écouter les signaux de votre corps
Il faut un moment (allant jusqu’à 20 minutes) pour que notre corps comprenne que nous avons assez mangé. Ralentir le rythme est le meilleur moyen de permettre à notre estomac et à notre cerveau de communiquer, et nous signaler que nos besoins en nourriture sont satisfaits. Quand on mange vite, non seulement on ignore les signaux mais nous avons aussi tendance à trop manger. Imaginez combien de morceaux de pizza vous êtes capable d’avaler en 20 minutes !

En ralentissant le rythme, vous êtes plus à l’écoute des signaux de satiété et vous évitez ainsi de trop manger.
Quelques façon simples de manger plus lentement : installez vous pour manger, mâchez bien votre nourriture et appréciez les saveurs, posez votre fourchette de temps en temps… Que pourriez-vous mettre en place pour manger plus lentement ?

Une envie de manger ou véritable sensation de faim ?

Bien souvent nous avons tendance à écouter notre cerveau qui nous dit qu’il faut manger. Une odeur de purée venant de la cuisine, une image d’un repas délicieux dans un magazine ou 12:00 tout simplement et nous croyons avoir faim. Idem pour les moments d’ennui, de solitude, de tristesse et nous voilà en train d’ouvrir le frigo pour chercher un petit truc à manger. 
Quand notre cerveau nous dit de manger, c’est souvent pour une raison autre que la faim. Prenez une minute et demandez vous pourquoi vous allez manger. En avez-vous vraiment besoin ?
Apprendre à reconnaître les signaux de la faim vous permet de maîtriser votre appétit. Votre estomac gargouille, vous sentez un coup de barre ? Quels sont les signaux que votre corps vous envoie ?

Manger n’importe où, n’importe quoi et n’importe quand ou manger dans un cadre idéal ?

Notre cerveau aime les habitudes. Si on lui laisse trop de liberté, les envies de manger deviennent difficiles à contrôler. Si vous prenez un grignotage à chaque fois que vous passez dans la cuisine vous créez un schéma dans votre cerveau : passage devant le frigo = heure de manger. Mais voulez-vous vraiment créer cette habitude ?

Installer des schémas sains vous aide à contrôler vos envies, à définir un cadre qui vous permet de savoir si vous avez réellement faim.

  • servez vos repas dans une assiette au lieu de manger directement de l’emballage,
- asseyez-vous à table,
  • 
mangez avec des couverts et pas avec les doigts,
  • et rangez quand vous avez fini.

Soyez consistants et votre cerveau suivra. Ce simple rituel apprendra à votre cerveau que si vous n’êtes pas à table avec votre repas sur assiette, si vous n’avez pas préparé votre repas et vous n’avez pas de couverts alors ce n’est pas un moment pour manger. Vous pourrez passer librement dans votre cuisine sans l’envie d’ouvrir le frigo pour prendre “un p’ti truc à manger”.

Quelques autres astuces pour vous libérer des mauvaises habitudes :
  • rangez la nourriture dans les placards et au frigo, au lieu de la laisser traîner comme si c’était servi,
  • limitez les repas à la table de la cuisine où votre salle à manger, cela évite à votre cerveau d’associer le canapé avec les chips ou votre lit avec la tablette de chocolat,

Que pourriez-vous instaurer comme règles pour manger de manière plus réfléchie ?

Manger ce qui est censé “nous faire du bien” ou manger ce qui est sain et naturel ?

Les médias nous bombardent tous les jours avec des histoires de produits et sans faire attention ces histoires sont enregistrés dans notre cerveau. Même si nous ne les avons pas vécus. Une journée canicule = un soda bien glacé, un chagrin d’amour = un pot de glace de 500 ml, un apéro entre amis = des biscuits salés et des chips, un match de foot = une pizza… la liste est longue.
Mais si on prend un moment pour réfléchir…
- Est-ce que le cocktail suivant est vraiment ce dont notre corps a besoin pour se réhydrater pendant la chaleur ?

Cola light : eau gazéifiée, colorant E150d, acide phosphorique, citrate de sodium, aspartame, acésulfame-K et d’arômes naturels.

Pensez-vous vraiment que le mélange suivant vous apportera le bien être physique et mentale ? Ou alors un pic de glycémie, un mal de ventre et des regrets ?

Crème glacée : crème, eau, lait concentré écrémé, sucre, farine de blé, sucre roux, jaune d’oeuf, matière grasse du lait, huiles végétales dont huile de soja, pâte de cacao, cacao maigre en poudre, extrait de vanille, gomme guar, carraghénanes, mélasse, sel, arôme naturel de beurre, beurre de cacao, arôme naturel de vanille, arôme naturel de sucre roux avec autres arômes naturels, lécithine de soja.

Nous avons tous envie de se sentir comme les figurants dans les publicités. Mais ce ne sont que des histoires qui persistent malgré la science qui prouve tous les jours que les produits raffinés, sucrés, chimiques, industriels nous rendent malades et obèses, pas heureux.

Alors prenez un moment pour vous demander si vous voulez vraiment avaler toutes ces promesses douteuses bourrées substances obscures.

Quelles histoires vous font de l’effet ? Quels sont vos péchés mignons et par quoi pourriez vous les remplacer ?

Partagez cet article

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email

Lire plus d'articles

ESSAYEZ LA TÉLÉCONSULTATION

15 euros offerts sur votre première consultation à distance avec le code

15VISIO